pixanriviera@gmail.com

Le Jour des Morts à Playa del Carmen

Au Mexique, le Jour des Morts est sûrement l’une des fêtes mexicaines la plus connue dans le monde. Le Jour des Morts à Playa del Carmen est célébré dans la rue principale, la Quinta Avenida et dans plusieurs lieux aux alentours. C’est un moment exceptionnel à vivre pour se plonger dans la culture mexicaine. Elle commence généralement le 31 octobre et dure jusqu’au 2 novembre.

Cette célébration est parfois confondue avec Halloween, ce sont pourtant deux fêtes bien distinctes. Dans cet article je vais vous expliquer plus en détail cette fête si importante pour les Mexicains et comment la fêter à Playa del Carmen.  

En 2003, le jour des morts a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

Un peu d’histoire

Le Jour des Morts a commencé il y a 3000 ans durant la période appelée Mésoamérique précolombienne. Les Aztèques, les Toltèques et les Nahuas ne considéraient pas la mort comme un événement triste. Les morts sont encore membres de la communauté, gardés en vie dans la mémoire et les esprits. Durant le Dia de los Muertos, ils reviennent temporairement sur Terre.

La manière dont une personne mourait était très importante. Dans leur religion, lorsqu’une personne meurt, elle voyage à Chicunamictlán, le Pays des Morts. Selon sa mort le défunt allait dans l’un de ces quatre lieux :

  • Tlalocan : pour les personnes noyées, frappés de la foudre, de maladies ou encore les enfants sacrifiés aux dieux. C’est un lieu de repos et d’abondance.
  • Omeyocán : ce lieu était réservé aux personnes mortes durant la guerre ou durant un accouchement. C’était l’un des plus grands honneurs que l’on pouvait avoir. Après quatre ans, les personnes de l’Omeyocan était réincarnées en oiseau au plumage multicolore. 
  • Mictlán : C’est le lieu réservé aux personnes mortes de manière naturelle. C’est un endroit obscur où le défunt rencontre beaucoup de difficultés.
  • Chichihuacuauhco : Ce lieu était le destin des enfants morts.

Lorsqu’une personne meurt naturellement, elle doit traverser neuf épreuves difficiles durant un voyage de plusieurs années (4 ans). L’âme de la personne atteindra à la fin du voyage Mictlán accompagné et aidé de son alebrije. 

Les alébrijes

Les alebrijes sont des animaux fantastiques qui suivent les défunts dans l’au-delà. Traditionnellement les chiens xoloescuintles accompagnaient les aztèques à travers ce voyage.

Les Espagnols ont conquis l’empire aztèque au seizième siècle. L’Église catholique a déplacé les célébrations et les rituels autochtones aux dates catholiques de la Journée de la Toussaint. Les traditions et symboles indigènes ont fusionné avec certaines pratiques et notions de la vie après la mort de la religion catholique.

Comment le jour des morts est-il célébré aujourd’hui au Mexique ?

On peut voir dans la ville et dans les rues plusieurs cérémonies liées à la mort. Comme dit précédemment, les cérémonies ne sont pas vues comme tristes, au contraire. Ce sont des célébrations où les morts surgissent de l’autre monde et viennent, une fois par an, rendre visite à leurs proches encore vivants. 

Le premier jour, le 31 octobre est dédié aux morts les plus jeunes et le 1er novembre aux plus âgés. Le 2 novembre, on commémore tous les morts. 

En réalité, la célébration commence bien avant. Les familles s’occupent de broder les nappes qui seront utilisées sur la table, de fabriquer des bougies de cire, etc. On fait un nettoyage général de la maison grâce au copal (un encens) et on peint les allées. Les Mexicains préparent un repas festif comme des bonbons en forme de squelettes et de crânes. Les enfants portent des déguisements effrayants et le soir le ciel est plein de feux d’artifice.

Le Janal Pixan dans le Yucatán 

Dans la Péninsule du Yucatán, les mayas fêtent aussi ce jour spécial qu’ils appellent en maya “Janal Pixan”. Janal signifie nourriture et Pixan âme. 

Pour les Mayas, les êtres chers sont toujours présents dans leurs maisons. Les Mayas enterraient les morts dans les cavernes, des grottes et même des cenotes. Ils offraient quotidiennement des offrandes à leurs ancêtres dans des espaces désignés à l’intérieur de leurs maisons.

La nourriture déposée sur l’autel a un rôle important. Elle est consommée spirituellement par les âmes auxquelles elle sont dédiées, laissant derrière elles seulement leur présence physique. Cette nourriture est ensuite consommée par les membres de la famille.

Le plat le plus caractéristique de cette célébration chez les mayas est sûrement le poulet Mukbil ou Pib (enterré en langue maya). Il s’agit d’une sorte de tamal ou de gâteau de maïs, farci de ragoûts fait de viande et d’épices, mélangés dans un bouillon épais de maïs. 

Cet aliment est placé sur la table du Janal Pixan comme plat principal, bien que dans les foyers avec moins d’argent il peut être remplacé par d’autres plats.

On retrouve également sur l’autel deux récipients remplis pour l’un de sel et pour l’autre d’eau. Selon la tradition, ces éléments ne doivent pas manquer à la table et doivent guider les âmes de nouveau vers l’autre monde, afin qu’elles ne soient pas piégées dans celui-ci.

Célébration du jour des morts à Playa del Carmen

La célébration du Dia de Los Muertos à Playa del Carmen est célébrée lors d’un défilé appelé “défilé des Caterinas”. Le départ commence vers 18h au Plaza Paseo Del Carmen jusqu’à la Constituyente et finit à la Plaza 28 de Julio. L’entrée est libre et gratuite. N’hésitez pas à venir déguiser !

L’un des événements les plus connus est sûrement le « Festival de Tradiciones de Vida y Muerte » organisé par le parc d’attraction Xcaret. Parmi les activités proposées, on retrouve des spectacles de danse, de la musique, du théâtre, des expositions et des buffets traditionnels dédiés à ce jour.

Une autre super manière de fêter le dia de los muertos à Playa del Carmen est dans les resorts tel que le Sandos Caracol. De nombreux événements sont organisés tel que des rituels, défilés, spectacles, concerts et l’élaboration de plats traditionnels.

Renseignez vous sur Facebook ou sur internet, de nombreux événements sont proposés chaque année par les restaurants et les boites de nuits de Playa del Carmen.

Quoi manger durant ce jour spécial?

Comme vue précédemment, durant le jour des morts, les Mexicains mangent des plats traditionnels dédié à ce jour spéciale. Beaucoup de restaurant proposent sur leur carte ces spécialités que je vous recommande de tester. 

Le Pan de muerto, ou pain des morts, est un pain sucré typique. On y ajoute souvent des graines d’anis et on le décore avec des os et des crânes faits de pâte. Les os peuvent être disposés en cercle, comme dans le cercle de la vie. De minuscules larmes symbolisent le chagrin des personnes perdues.

Les bonbons sont données le 31 ou le 1er novembres lors de la commémoration des jeunes enfants. Dans certaines parties du Mexique, ces crânes de sucre sont placés sur l’autel, mais ne sont pas mangés. Dans d’autres endroits, ils sont donnés aux enfants.

Côté boissons, on retrouve le chocolat chaud, mais aussi le pulque, une boisson fermentée sucrée faite à partir de la sève d’agave. L’atole est aussi mis à l’honneur. C’est une boisson chaude à base de farine de maïs, de sucre de canne non raffiné, de la cannelle, vanille.  Si vous souhaitez en savoir plus sur les boissons et alcools typiques mexicains nous avons fait un article dédié.

En plat il y a évidement le poulet Mukbil ou Pib typique yucatèque.

4/5 - (5 votes)

Commenter